Bonne affaire immobilière

Trouver une bonne affaire immobilière

Bonne affaire immobilière : Quels sont les critères ?

 

Lorsque l’on veut acheter un bien immobilier destiné à la location, il faut avoir une bonne

connaissance du marché locatif de la zone dans laquelle on investi. Il est donc souvent préférable d’investir dans la région dans laquelle on habite. Il n’est pas nécessaire d’aller à l’autre bout du monde pour trouver une bonne affaire immobilière !




style= »display:inline-block;width:728px;height:90px »
data-ad-client= »ca-pub-2072116759143626″
data-ad-slot= »2466077993″>

J’ai habité Paris pendant 2 ans et je n’ai jamais acheté du bien immobilier parce que je ne savais comment m’y prendre. Les prix pratiqués sont effrayant lorsque l’on vient de province et on n’a

Bonne affaire immobilière

Trouver une bonne affaire immobilière

pas l’habitude de manipuler de telle somme. Mais j’ai appris que ce n’est pas parce que les prix sont élevés qu’il n’y a pas de bonnes affaires.

 

 

En procédant par étape, il est très facile de savoir si un bien est une bonne affaire immobilière ou pas.

 

Pour trouver une bonne affaire, on peut analyser une annonce en 5 étapes.

 

 

La première étape est de penser que le prixdu bien en lui-même ne sera pas la seule dépense. En effet, il y a les frais de notaire (entre 7 et 10% du prix du bien) et les travaux d’amélioration potentiels qui viennent s’ajouter au prix de vente du bien immobilier. Ce n’est pas une étape évidente puisqu’il faut arriver à donner une estimation la plus juste possible du montant des travaux à réaliser. Avec l’expérience cela ne vous posera plus de problème, et vous pourrez faire cette estimation très rapidement. Donc dans cette première étape il nous faut calculer le coût de reviens de ce projet.

La deuxième étape est de connaître le potentiel locatif du type de bien que l’on veut acquérir.

Avec ces deux informations, montant total de la transaction et le potentiel locatif, nous pouvons faire une étude pour savoir si c’est rentable ou non.

La troisième étape est de calculer la mensualité à payer avec un crédit sur le montant total de la transaction.

La quatrième étape permet de faire le bilan. Si la mensualité calculer précédemment est supérieure au potentiel locatif, alors vous aurez un déficit tous les mois. Si par contre elle est inférieure, alors dans ce cas vous aurez du cash qui rentre tous les mois.

La cinquième étape est de calculer le prix maximal d’achat pour obtenir au minimum un autofinancement, c’est-à-dire que les mensualités du crédit soient intégralement payées par les loyers.

 

En mettant en application ces 5 étapes vous savez comment trouver une bonne affaire !

Pour ceux qui sont intéressé, je propose un exemple chiffré sur un investissement dans un appartement T2 de 40 m².

 


 

 


 

 

Leave A Response

* Denotes Required Field